Les 9 principes de prévention

Lorsque l’on parle de prévention et d’accidentalité au travail, il faut également évoquer la responsabilité de chaque chef d’entreprise en la matière.

 

En effet, selon le code du travail : “L’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs” (article L. 4121-1). Mais sa démarche de prévention, quel que soit son secteur d’activité, doit respecter une méthodologie, fondée notamment sur les 9 principes de la prévention. 

 

Nous vous proposons de faire le tour de ces 9 principes, point après point. 

 

 

# Les 9 principes de la prévention, quels sont-ils ?

1. Eviter les risques

L'objectif de ce premeir principe de la prévention est le plus simple : il faut supprimer le danger ou l'exposition à celui-ci.

 

2. Evaluer les risques qui ne peuvent pas être évités

Il s’agit ici d’apprécier la nature et l’importe de chaque risque, dans le but de déterminer les actions à mener pour assurer la sécurité et garantir la santé de tous les collaborateurs. Cela doit être consigné et tenu à jour dans le Document Unique de Prévention des Risques (D.U.E.R) 

 

3. Combattre les risques à la source

Comprendre au plus tôt possible. En effet, intégrer la prévention le plus en amont possible, permet d’éviter des complications, notamment, réfléchir aux risques avant la conception des lieux de travails ou des équipements, permet d’en éliminer une grande partie

 

4. Adapter le travail à l'homme

Principe de prévention qui se rapproche du point précédent, en abordant la conception des postes de travail, des équipements et des modes opératoires. Il faut éviter au maximum les contraintes sur le collaborateur, en limitant le travail monotone, cadencé ou pénible.

 

Par exemple, les plans de travail d’une hauteur inadaptée, peuvent être modifiée dès la conception pour éviter des contraintes musculaires et des efforts inutiles. 

 

5. Tenir compte de l'état d'évolution de la technique

Se renseigner s’informer et assurer une veille constante sur les nouveaux moyens de prévention disponible sur le marché, est la clé d’une prévention bien réussie. Elle permet d’être au courant de toutes les avancées méthodiques et techniques et organisationnelles sur lesquelles il faut réfléchir. 

 

6. Remplacer ce qui est dangereux par ce qui ne l'est pas ou ce qui l'est moins

Il faut éviter l’utilisation de procédés ou de produits dangereux, lorsqu’il est possible d’obtenir un résultat similaire avec quelque chose de moins dangereux et de moins nocif. Par exemple, remplacer un produit chimique cancérigène par un substitut qui ne l’est pas ou encore favoriser l’utilisation de peintures sans solvant.

 

7. Planifier la prévention

Favoriser l’intégration dans un ensemble cohérent la technique, l’organisation du travail, les conditions de travail, les relations sociales et l’environnement. Si plusieurs entités ou entreprises doivent intervenir pour une action diverse, mettre en place un plan de prévention collectif, afin d’organiser ensemble les démarches de prévention. 

  

8. Prendre des mesures de protection collective 

La priorité doit être de prendre des mesures de protection collective, protégeant l’ensemble des collaborateurs en même temps. Si cela n'est pas possible partout, ou si ces mesures de protection collectives ne sont pas suffisantes, alors dans ce cas, l’utilisation d’équipements de protection individuel peut intervenir en complément.

 

9. Donner les instructions appropriées aux travailleurs

Les collaborateurs doivent être informés, au plus tôt des instructions pour exercer leurs tâches dans ces conditions de sécurité optimales. Pour un nouveau salarié, cela doit se faire au plus tôt après la signature du contrat de travail. 

 

Il s’agit, notamment, ici de leur fournir l’ensemble des éléments nécessaires à la bonne compréhension des risques encourus, mais aussi de les associer et de favoriser leur implication dans vos démarches de prévention.  

 

L’ensemble de ces mesures doivent être misent en place en respectant les valeurs essentielles et les bonnes pratiques de prévention 

 


 

Au travers ces 9 principes de prévention, l’objectif du code du travail est de montrer, que la gestion des risques professionnels dépend de plein facteurs différents : organisationnels, humains, techniques pour ne citer que les principaux. 

 

C’est pourquoi, pour obtenir une politique de prévention efficace sur le long terme, il est nécessaire d’impliquer l’ensemble des collaborateurs dans son élaboration. Ainsi, ils seront plus enclins à la respecter, mais surtout à la faire évoluer, pour qu’elle reste au plus proche de la réalité du terrain. 

 

 

La prévention doit être l’affaire de tous, en plus d’être l'affaire du chef d’entreprise et du préventeur. 

 

  


Florian Ruen