Bien joué(e), bonne réponse ! 👏🏼

Dans quel ordre est-il le plus judicieux de mener une digitaliser sa politique de prévention des risques ?

Effectivement, vous avez identifié la bonne réponse à cette question : on sonde les collaborateurs, on les impliquer, on transforme et ensuite on les forme !

Voici quelques éléments d’explications et de détails sur le pourquoi de cet ordre

1. La préparation c'est le point de départ : sonder et explorer

Avant de digitaliser ou de mener une conduite du changement, il est important d’avoir un état des lieux précis : quels outils sont les plus utilisés, lesquels sont aprécis, ceux qui le sont moins et ainsi de suite. L’objectif de cette étape est de partir sur une bonne piste et de simplifier l’adoption. Il est clair que mettre en place des outils non utilisés par l’ensemble des collaborateurs, c’est une perte de temps !

2. Impliquer le plus tôt possible les différents acteurs

La prévention c’est l’affaire de tous ! Plus tôt vous en parlerez à vos collaborateurs, plus ils seront moteur de ce changement. Il est important de soliciter leurs retours à chaque étape clé, afin qu’ils restent impliquer tout au long du processus. Et surtout, ce n’est pas parce que la digitalisation est terminée, qu’il faut laisser tomber cette étape : itérez sans cesse pour améliorer et continuer d’avancer !

3. Seulement maintenant, transformer devient possible

Toutes les étapes de préparation terminées, vous pouvez initier votre projet de digitalisation. Commencez par faire évoluer les outils les plus simples, et ne vous précipitez pas. Mener une conduite du changement prend du temps, que ce soit plusieurs semaines, ou plusieurs mois !

Changez les outils progressivement, en passant par exemple d’une version papier, à un formulaire de remontée des risques. Puis ensuite, sur un outil métier plus adapté. Puis enfin sur une solution complétement autonome. C’est en respectant une chronologie adapté à vos collaborateurs, que votre projet aura plus de chance d’arriver à sont terme !

4. Formez et itérez pour améliorer et ne pas rester sur les acquis

Bravo ! Votre projet est en bonne voie. Quelques recommandations pour le faire perdurer sur le long terme : 

  • Documentez toutes les étapes, ainsi si vous devez quitter l’entreprise, la succession sera plus facile
  • Itérez continuellement pour receuillir les avis, les points négatifs et les améliorer petit à petit
  • Ne vous reposez pas sur les acquis, surtout si vous avez opté pour une solution temporaire
  • Accompagnez la formation aux nouveaux outils pour fédérer et permetre à tous de s’en servir

On sonde les collaborateurs, on implique, on transforme et on accompagne la formation était la bonne réponse !

Si vous avez aimé le concept, vous pouvez le partager sur LinkedIn !

Vous souhaitez découvrir davantage de contenus sur la prévention et l’innovation ? Rejoignez-nous sur notre événement les Cafés iQSE®.